Connecte-toi avec nous

TIC

Technologie / Produire une fusée comme une voiture, le défi d’Ariane 6

Publié

sur

A priori rien ne ressemble moins à une automobile qu’une fusée atteignant plus de 60 mètres de haut, mais le défi engagé avec la future Ariane 6 est celui d’une véritable chaîne de production en flux.

Vu de l’extérieur, rien ne trahit la destination de l’immense bâtiment aux murs aveugles qui étend sa superficie de trois terrains de football sur le site d’ArianeGroup aux Mureaux, près de Paris. Devant une maquette en Lego de l’usine, son directeur Vincent Lavisse parle «séquences de production» où «tout bouge en même temps». Avec au bout de l’immense «chaîne» en forme de U, un conteneur de 30 mètres de long pour accueillir dans quelques jours le premier exemplaire du premier étage de la fusée.

Du quai voisin, il filera doucement par la Seine jusqu’au port du Havre, puis de là jusqu’à Kourou, pour l’assemblage final d’Ariane 6. Avec un vol inaugural prévu au deuxième trimestre 2022. L’usine a un objectif de cadence maximale de douze unités (étages) par an, deux fois plus rapide que pour les premiers étages d’Ariane 5 dont l’usine se trouve à deux pas. Mais là où cette fabrication est verticale, elle se fait horizontalement pour Ariane 6. «Cela revient moins cher», résume M. Lavisse.

Source : lessentiel.lu

Publicité

NOS PARTENAIRES

Publicité
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com