Connecte-toi avec nous

Nationale

Côte d’Ivoire / La formation IFADEM n’impacte pas négativement l’enseignement des élèves, assure le chef de délégation IFADEM

Publié

sur

Le chef de délégation d’une mission de l’initiative francophone de formation à distance des maîtres (IFADEM), Jean Magloire Biley, a relevé que la formation en ligne des acteurs du système éducatif ivoirien d’un certain nombre de directions régionales de l’Education nationale et de l’Alphabétisation (DRENA) concernées, n’impacte pas négativement l’enseignement dispensé aux élèves.

«La formation en ligne n’a pas de répercussion négative sur les élèves en classes. Elle est bénéfique, en guise d’exemple, au professeur parce qu’il ne quitte pas sa classe, mais il se connecte à son ordinateur ou à son smartphone et il suit la formation à distance donc en ligne », a signalé M. Biley, par ailleurs, Rédacteur principal de livrets de formation IFADEM.

Il a mis en relief les avantages de l’IFADEM qui, du fait de son caractère à distance et en ligne, permet également aux maîtres qui sont dans les villages éloignés des villes de ne pas avoir besoin de se déplacer, pour en bénéficier. D’autant que la plupart des villages de Côte d’Ivoire reçoivent les réseaux des opérateurs de téléphonie mobile avec possibilité de connexion à Internet.

Le Rédacteur principal de livrets de formation IFADEM a simplement relevé que l’effort qui est demandé aux acteurs cibles du système éducatif de Guiglo, à l’instar de leurs collègues des DRENA concernées, est juste de mettre en marche leurs ordinateurs de bureau ou portable, ou leurs smartphones et de se connecter à Internet.

A juste titre, il n’a pas manqué de relever que s’il se pose le problème de réseau Internet à un moment donné, et comme celui-ci (réseau) n’est heureusement pas permanemment instable, il suffit pour les apprenants IFADEM de faire en sorte que lorsqu’il (réseau) est stable, de se connecter pour bénéficier de cinq à 10 mn des ressources de formation qui sont sur la plateforme IFADEM, via Internet.

Une mission dite de suivi 2 de l’IFADEM, s’était rendue à Guiglo, pour rencontrer vendredi 26 novembre 2021, les encadrants et les tuteurés locaux, en vue de vérifier les progrès réalisés depuis la mission de suivi 1.

A travers l’IFADEM, le ministère de l’Education nationale et de l’Alphabétisation (MENA) a décidé de former 10.000 instituteurs, 15.000 directeurs d’écoles primaires publiques et 1000 chefs d’établissements secondaires sur tout le territoire national.

Source : AIP

Publicité

NOS PARTENAIRES

Publicité
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com