Connecte-toi avec nous

Examens et Concours

Togo / 660 candidats composent au BAC, deuxième partie

Publié

sur

Le ministre de l’Enseignement Technique, de la Formation et de l’Insertion professionnelles, Taïrou Bagbiègue a indiqué être satisfait du bon déroulement de l’examen du Baccalauréat, deuxième partie, (BAC II), toutes séries confondues, après une tournée effectuée dans deux centres d’écrit, le mardi 15 septembre à Mango, dans la préfecture de l’Oti.

Cette tournée du ministre dans cette préfecture de la région des Savanes, sur instruction du chef de l’Etat, a permis à l’autorité de constater l’effectivité et le bon démarrage de l’examen écrit du BAC II. C’était aussi l’occasion pour M. Bagbiègue de s’assurer du respect strict des mesures barrières à la pandémie de coronavirus (COVID-19).

Le ministre Bagbiègue, accompagnés du préfet de l’Oti, Col Ouadja Gbandi Jacques et du maire adjoint de la commue Oti 1, Sinoui Narzouma se sont rendus aux centres d’écrit du lycée Sansanné Mango et du CEG Mango ville 2. Au total 660 candidats composent à Mango.

Partout, le ministre en charge de l’Enseignement Technique a transmis aux candidats les encouragements de l’exécutif et leur a prodigué des conseils pour la réussite des épreuves. Il a indiqué que le gouvernement est soucieux de l’avenir des jeunes, raison pour laquelle, malgré la crise sanitaire, tout a été mis en œuvre pour sauver l’année scolaire au grand bonheur des élèves et des parents. M. Bagbiègue a invité les candidats à s’appliquer pour décrocher ce diplôme qui leur ouvre les portes des études supérieures. Il a exhorté les candidats à embrasser les filières scientifiques à l’université afin de contribuer à l’exécution du Plan national de Développement ( PND) qui nécessite 500.000 Techniciens pour sa mise en œuvre efficiente.

De son côté, le directeur régional de l’Education Savanes, Tchalédji Ouro-Gmaou a précisé que c’est la première fois que l’examen du BAC II a été lancé par l’autorité dans les Savanes. Il a ajouté qu’ils sont au total 5584 candidats dont 1682 filles en quête de ce diplôme dans la région.

Dans toutes les préfectures, les représentants du pouvoir central ont emboité le pas au ministre, en sillonnant les centres d’écrit de leur localité pour constater le bon déroulement de l’examen. Dans tous les centres d’écrit visités, les préfets ont exprimé leur satisfaction de voir les épreuves se dérouler en toute quiétude et dans le respect strict des mesures barrières.

Au plan national, 73.422 candidats sont en quête de ce précieux sésame qui leur donne accès à l’Université.

Source : alome

Publicité

NOS PARTENAIRES

Publicité