Connecte-toi avec nous

Internationale

France / Formation immobilier: se former en immobilier après le bac

Publié

sur

L’immobilier s’ouvre à des professions toujours plus spécialisées: conseil, accompagnement, gestion de biens, etc. Intéressé par une formation en immobilier? Faisons le point sur les possibilités qui s’offrent à vous après votre baccalauréat.

Qu’est-ce que l’immobilier?

Par «immobilier», on entend généralement les actes de location, vente ou achat d’un bien immobilier. Un expert immobilier œuvre aussi bien auprès des particuliers que des entreprises. Il est également amené à prospecter certains terrains pour y bâtir d’éventuels projets.

Le secteur de l’immobilier ne se limite pas au volet négociation qui entoure la gestion d’un bien. De solides bases en matière d’urbanisme, de construction et de financement sont vivement appréciées parmi les acteurs du marché foncier.

Selon que vous êtes plutôt attiré par des missions d’accompagnement, de promotion ou de gestion, vous serez en mesure de vous spécialiser au fur et à mesure de votre formation.

Durées de la formation

Pour prétendre à une place en tant que professionnel du marché immobilier, disposer du BTS professions immobilières est vivement conseillé. Le BTS comptabilité et gestion ou le BTS notariat permettent de se rapprocher du domaine de l’immobilier également.

Ces diplômes se préparent en deux ans après le bac et sont destinés à une insertion professionnelle immédiate, mais une poursuite d’études est possible, en licence professionnelle ou dernière année de BUT.

Si vous souhaitez intégrer une licence professionnelle, il existe des formations spécialisées dans les domaines du droit, de la commercialisation ou encore de la gestion de biens immobiliers.

Notez que vous pouvez également entamer un bachelor dans une école spécialisée ou un BUT en université afin d’atteindre un niveau bac+3 comme le BUT carrières juridiques par exemple.

Bon à savoir : À compter de la rentrée 2021, le BUT (bachelor universitaire technologique) remplace le DUT. Il se déroule sur une durée de trois ans au sein des universités et délivre un niveau bac+3.

Enfin, si vous prétendez à plus de responsabilités, orientez-vous vers un master, niveau bac+5 en université ou une équivalence au sein d’une école spécialisée, par exemple:

● master finance filière management de l’immobilier ;

● mastère Spécialisé filière management urbain et immobilier ;

● mastère en immobilier en école professionnelle.

Sachez que la plupart de ces formations sont ouvertes à l’alternance en contrat d’apprentissage ou de professionnalisation. Particulièrement appréciée par les recruteurs, elle vous permet de faire un premier pas sur le marché du travail et de découvrir le fonctionnement des agences immobilières.

Niveaux d’entrée

Il y a plusieurs choix pour intégrer une formation menant aux métiers de l’immobilier.

Si vous optez pour un bac général, les enseignements de la spécialité sciences économiques et sociales (SES) sont recommandés. Ces bases en matière d’économie sont une introduction précieuse à tout étudiant qui se prédestine à une carrière dans l’immobilier.

Si votre choix se porte sur un bac technologique, c’est davantage du côté de la série STMG qu’il faudra vous tourner. En terminale, vous pourrez choisir parmi les spécialités suivantes:

● gestion et finance ;

● systèmes d’information de gestion ;

● ressources humaines et communication ;

● marketing.

Enfin, si vous souhaitez vous orienter vers un bac professionnel, vous avez le choix entre trois filières qui peuvent déboucher sur des professions immobilières:

● métiers de la gestion administrative, du transport et de la logistique ;

● métiers de la relation client ;

● métiers des études et de la modélisation numérique du bâtiment.

Programmes d’études

Comme évoqué précédemment, le BTS professions immobilières est le cursus le plus conseillé pour se former à l’immobilier. Il s’articule sur deux ans, chaque année étant organisée en semaines de 31 heures.

Les enseignements dispensés sont répartis en trois grandes catégories:

● enseignement général (conseil en ingénierie de l’immobilier, culture générale et expression, langue vivante, communication) ;

● enseignement professionnel (techniques immobilières, formation d’initiative locale) ;

● enseignement facultatif (langue vivante 2).

Un stage en entreprise réparti sur deux ans et d’une durée de 14 semaines est obligatoire. Vous avez aussi la possibilité de valider votre BTS en alternance si vous souhaitez intégrer le monde du travail plus vite.

En faisant le choix de poursuivre votre formation vers une licence ou un master, vous faites également le choix de la spécialisation. Ainsi, vos cours sont centrés sur des thématiques bien précises (négociation, droit, urbanisme, etc.) qui vous préparent à vos futures missions.

Le volume d’heures de formation dépend de votre domaine de spécialisation ainsi que de la possibilité d’effectuer une partie de votre cursus en alternance.

Débouchés

Selon le niveau de diplôme qui résulte de votre formation, vous pouvez prétendre à des postes et des salaires différents. Globalement, on estime qu’un jeune agent commercial débute aux alentours de 1 500€ brut par mois, mais il s’agit d’un milieu où les primes et les commissions ont une réelle importance sur la rémunération. La taille de l’agence, le secteur géographique ou encore la fluctuation du marché immobilier entrent également en compte.

Les perspectives d’évolution de carrière sont quant à elles fortement liées à vos diplômes et à votre champ d’expertise. S’il n’est pas rare qu’un agent immobilier finisse par ouvrir sa propre agence, il existe de nombreux postes auxquels il peut aspirer, comme administrateur de biens ou promoteur immobilier.

Source : etudiant.lefigaro

Publicité

NOS PARTENAIRES

Publicité
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com