Connecte-toi avec nous

Nationale

Côte d’Ivoire / ‘’ Mention très honorable avec félicitations du jury’’ pour Noumoutchè Ouattara, Docteur en histoire

Publié

sur

Le doctorant Noumoutchè Mamadi Ouattara, vient d’enlever une épine de son pied. Il a soutenu ce vendredi 23 juillet 2021, à l’Université Félix Houphouët-Boigny (UFHB) d’Abidjan-Cocody sur le thème ‘’ « Les Degha,  histoire d’un peuple entre  aire Gour et aire Akan: Des origines à la période coloniale». Il a obtenu une mention très honorable avec félicitations du jury après sa présentation.

Noumoutchè Mamadi Ouattara a entériné sa thèse de Doctorat d’histoire africaine. Ce fût le jeudi 24 juin 2021 à l’Université Félix Houphouët-Boigny d’Abidjan devant un parterre d’invité constitué de proches et d’amis. Dans son exposé, l’étudiant a fait savoir que le choix du thème a été éveillé par deux motivations principales. Il explique que le premier est d’ordre subjectif.

LES DEGHA ETAIENT AUSSI PRESENT DANS L’ACTUEL GHANA

« Notre sujet de mémoire de Master portait sur les Degha. Il était intitulé : Origine et évolution d’une population du Nord-Est de la Côte d’Ivoire (17è-19è Siècle). Pendant cette étude, les traditionnistes ont révélé que les Degha étaient aussi présent dans l’actuel Ghana. Aussi, ont-ils ajouté, si nous voulons la vraie histoire des Degha d’aller au Ghana. Pour nous, en se limitant au Degha de Côte d’Ivoire, notre œuvre serait inachevée », a fait savoir Noumoutchè Ouattara.

Et de justifier, « cette raison est amplifiée par le fait que les Degha sont  méconnus par les populations en Côte d’Ivoire aussi bien qu’au Ghana. Ils sont confondus aux Ega, population située dans la région du Loh-Djiboua. Pire, certaines populations autochtones de la région du Gontougo où l’on trouve les Degha en Côte d’Ivoire  les assimilent aux Nafana et aux Lobi.  Et pourtant, il n’en est rien ».

 

Source : Afriksoir.net

Publicité

NOS PARTENAIRES

Publicité
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com