Connecte-toi avec nous

Nationale

Côte d’Ivoire / La ministre Kaba Nialé lance le programme de coopération 2021-2025 avec l’UNICEF

Publié

sur

La ministre du Plan et du Développement, Kaba Nialé, a procédé jeudi 10 juin 2021 au lancement effectif du programme de coopération avec l’UNICEF (CPD 2021-2025) adopté en février 2021, pour soutenir les actions du gouvernement en faveur des femmes, des jeunes et des enfants en Côte d’Ivoire.

Ce programme, dont le budget indicatif est estimé à 106 milliards FCFA, est aligné sur le plan national de développement (PND) 2021-2025, particulièrement avec ses axes 2 et 3 portant respectivement sur le développement du capital humain et la promotion de l’emploi, et le renforcement de l’inclusion, de la solidarité nationale et de l’action sociale. Le CDP 2021-2025 est aussi arrimé aux objectifs nationaux de développement durable.

Pour la ministre Kaba Nialé, afin d’assurer le respect, la protection et la satisfaction des droits des enfants, des femmes et des jeunes dans les domaines de la santé, de l’éducation et de l’emploi, le CPD 2021-2025 entend contribuer à la création des conditions pour un accès équitable de ses cibles à des services sociaux de base de qualité.

Ce programme vise en priorité la vaccination systématique, l’accès universel et équitable à l’éducation, la protection des enfants contre les violences et l’exploitation, l’enregistrement des naissances, l’amélioration de l’hygiène et de l’accès aux infrastructures d’eau et d’assainissement.

En outre, des changements stratégiques importants marqueront ce nouveau cycle de coopération comparativement à celui de 2017-2021.

Il s’agit de l’intervention multisectorielle et convergente dans les régions du nord et de l’ouest du pays ainsi que dans certaines zones périurbaines. Selon le représentant pays de l’UNICEF, Marc Vincent, les secteurs de la décentralisation de la gouvernance locale renforcée avec d’autres organismes des Nations Unies, ainsi que le renforcement de la communication pour un changement de comportements et la mobilisation du secteur privé.

Entre 2016 et 2020, le nombre d’enfants non scolarisés ou en âge de fréquenter le cycle primaire et le premier cycle secondaire a baissé de moitié. Le taux d’enregistrement des naissances dans les délais a connu une hausse de 13% tout comme celui de la vaccination des enfants a connu une croissance de 30% entre 2016 et 2019, à en croire l’UNICEF.

Source : AIP

Publicité

NOS PARTENAIRES

Publicité
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com