Connecte-toi avec nous

Internationale

Burkina Faso / Imagier Yam Wekre : Un outil pédagogique innovant pour une éducation de qualité au préscolaire

Publié

sur

Dans le cadre de la généralisation de l’utilisation de l’imagier Yam Wekre qui signifie éclosion de l’intelligence en langue mooré, la Direction Générale des Etudes et des Statistiques sectorielles (DGESS) en collaboration avec Asmae Burkina Faso, a organisé un atelier de plaidoyer pour le financement dudit plan. C’était ce jeudi 22 juillet 2021 à Ouagadougou. Cet atelier a connu la présence de Madame la Conseillère technique du ministre en charge de l’éducation nationale, Madame Yvette DEMBELE, de la représentante, de la représentante Pays de Asmae-Burkina, Madame Rozenn KIENDREBEOGO et de la Directrice de la coordination des projets et programmes du MENAPLN, Madame Michaéline KIEMA.
Afin de permettre aux enfants du préscolaire de mieux apprendre à lire et à améliorer leur langage, le ministère de l’éducation nationale, en collaboration avec l’ONG Asmae a initié, un projet de renforcement des compétences des enfants en langage et lecture grâce à des pratiques et outils pédagogiques innovants au Burkina Faso, encore appelé « lire et réussir » dont l’un des volets est l’utilisation de l’imagier Yam Wekre.
De l’avis de Madame Yvette DEMBELE, l’imagier Yam Wekre, riche de plus de 300 images et abordant 29 thèmes est un outil pédagogique et didactique adapté au contexte burkinabè par Asmae Burkina Faso en vue d’améliorer les pratiques pédagogiques dans les structures d’éducation préscolaire.
Des résultats et principales conclusions de l’expérimentation qui a concerné dix-huit structures préscolaire du Kadiogo, il ressort que l’imagier Yam Wekre renforce les compétences en langage et pré-lecture des enfants à travers l’amélioration des pratiques classes. Aussi, il rend les leçons vivantes dans une approche participative et ludique. C’est un outil didactiquement avantageux en ce sens qu’il peut être utilisé sur plusieurs années scolaires et dans différents niveaux.
Et à la représentante Pays de Asmae-Burkina, madame Rozenn KIENDREBEOGO d’ajouter que, c’est un support pédagogique qui est à la fois utile pour les éducateurs mais qui permet aussi aux enfants de développer leurs compétences notamment langagières, mais aussi psychomotrices, psychosociale, psycho cognitives.
C’est fort de ces résultats appréciables, que Asmae Burkina Faso et l’Agence Française de Développement (AFD) prévoient financer l’utilisation de l’outil dans quatre régions à savoir, la Boucle du Mouhoun, le Centre, les Hauts Bassins et le Nord sur la période de 2021-2023. Le coût pour les (4) régions est estimé à 251 558 000 FCFA dont 404 660 000 millions à rechercher.
A l’issue de la communication de madame KIEMA sur le plaidoyer pour le financement dudit plan en vue de sa généralisation, les PTF, ONGs et Agences de développement et les partenaires sociaux ont pris l’engagement d’accompagner ce plan qui est d’un intérêt capital pour l’éducation préscolaire au Burkina Faso.
Source : MENAPLN.

Publicité

NOS PARTENAIRES

Publicité
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com