Connecte-toi avec nous

TIC

Technologie / Les Africains veulent mettre la télévision dans leur poche

Publié

sur

Les applications de télévision sur smartphone fleurissent et remportent un franc succès. Molotov, le leader français de la vidéo sur smartphone, l’a compris et vient de se lancer en Afrique.

En Afrique, contrairement à l’Europe, internet est majoritairement lié aux smartphones. Proposer la télévision nomade est donc logique pour Molotov qui, après avoir séduit 13 millions de Français avec son application de diffusion en continu, s’est lancé fin décembre à l’assaut de l’Afrique. Côte d’Ivoire et Sénégal dans un premier temps qui seront rejoints cette année par cinq autres pays.

Molotov qui s’appuie sur l’expertise de son partenaire, le lyonnais Digital Virgo, s’est adapté aux spécificités du marché africain. « On a allégé le poids des images, ainsi que l’application Android que l’on trouve sur le store. Elle est optimisée pour ne pas consommer trop de bande passante », explique François Le Pichon, directeur de l’International et du BtoB chez Molotov. Puis d’ajouter : « Le flux vidéo aussi est optimisé. Il n’est pas dégradé, il est optimisé pour le faible débit. Et, une fonctionnalité de téléchargement en offline, donc directement sur l’appareil, va être mis en place pour pouvoir télécharger sans consommer de data. »

L’agrégateur de contenu propose une offre payante à 150 francs CFA par tranche de 24 heures. Mais une partie du bouquet est en consultation gratuite. Alors, Molotov a-t-il trouvé le cocktail gagnant ? Oui, mais à certaines conditions, explique Denis Pagnac le fondateur de Summview, autre société spécialisée dans la diffusion en ligne.

« Du point de vue du prix, je pense que c’est positionné correctement. Maintenant, cela ne peut fonctionner que s’il y a de gros volumes. Et ces volumes ne sont pas faciles à aller chercher. C’est un marché très prometteur, mais avec énormément de contraintes auxquelles il faut s’adapter », dit Denis Pagnac.

C’est aussi un marché où la concurrence est sévère. Summview qui conçoit des plateformes de streaming a d’ailleurs lancé Afritonix. Mais celui qui a pris une longueur d’avance en Afrique est le chinois Star Times, dont l’application fait un tabac. Star Times s’appuie sur une force de frappe acquise dans la télévision traditionnelle, et c’est peut-être là toute la différence.

Marie Beyer est analyste pour le cabinet spécialisé Dataxis. Pour elle, « sur le streaming, c’est la force des grands groupes de médias d’avoir une base d’abonnés et des revenus installés sur la consommation de télévision traditionnelle. Car cela leur permet de développer du contenu en interne qu’ils peuvent ensuite distribuer et se développer sur le mobile ».

La bataille est donc lancée est le grand vainqueur est le consommateur africain qui a désormais l’embarras du choix à portée de main.

Continuer la lecture
Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

NOS PARTENAIRES

Publicité
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com