Connecte-toi avec nous

Santé

Santé / Un système pour ne pas gâcher les doses de vaccin Luxembourg

Publié

sur

Le gouvernement va permettre aux personnes volontaires pour se faire vacciner de bénéficier des doses restantes de la journée, rapporte le Wort. Une motion émise en mars dernier par le député Pirate Sven Clement a ainsi été validée mardi en commission de la Digitalisation. Le dispositif cible les personnes capables de recevoir leur dose, moins de 20 minutes après avoir été joints par téléphone. Les volontaires devront donc se trouver à proximité d’un des cinq centres de vaccination du pays, entre 18h et 19h (heure de fermeture).

En outre, Paulette Lenert, ministre de la Santé, annonce ce mercredi un changement de procédure dans les centres de vaccination, en réponse à une question parlementaire du député Déi Gréng Marc Hansen. «Actuellement, la population à vacciner est plus jeune et présente donc moins d’antécédents médicaux, note Paulette Lenert. Ceci permet, à l’instar d’autres pays européens, de simplifier et d’accélérer la procédure de vaccination et de diriger la majorité des personnes à vacciner vers une filière, où seul un professionnel de santé est présent et administre le vaccin». Pour rappel, la procédure initiale de vaccination prévoyait un passage systématique chez un médecin pour remplir un bref questionnaire de santé, la vaccination étant par la suite effectuée par un infirmier.

Toutes les personnes ayant reçu une invitation à se faire vacciner rempliront préalablement un bref questionnaire lors de leur prise de rendez-vous afin de déterminer certains facteurs de risque (antécédents d’allergies, prise d’anticoagulants, grossesse). Si l’un de ces facteurs s’applique, la personne concernée est automatiquement dirigée vers une filière avec médecin. Il est également à noter que si une personne est adressée dans une filière sans médecin, le professionnel de santé qui procède à la vaccination posera à nouveau les trois questions susmentionnées avant d’administrer le vaccin. En cas de réponse positive à l’une des trois questions, il réorientera la personne vers une filière avec médecin. «Toute personne peut évidemment aussi demander à rencontrer un médecin si elle en ressent le besoin ou si elle a des questions spécifiques», souligne la ministre.

L’édition 2021 de la procession dansante d’Echternach tombe à l’eau, pour la deuxième année de suite. Prévu le mardi 25 mai, l’événement est inscrit par l’Unesco au patrimoine culturel immatériel de l’humanité. Les organisateurs «se considèrent contraints de procéder à l’annulation en raison» de la pandémie qui perdure, écrivent-ils, dans un communiqué. L’événement religieux attire chaque année des milliers de personnes dans la ville de l’est du Luxembourg. Un groupe de travail au sein de l’œuvre Saint-Willibrord cherche des initiatives pour faire vivre, malgré tout, la manifestation d’une manière ou d’une autre.

À l’annonce jeudi dernier de la mise en place d’un «confinement partiel» au Centre pénitentiaire de Luxembourg (CPL), le gouvernement faisait état de quinze détenus positifs au Covid sur un peu plus de 500. Selon les informations de L’essentiel, il y en avait mardi 22, après un pic de 29 cas en fin de semaine passée. On dénombrait aussi plus de 70 quarantaines, suite à trois foyers d’infection. Le 6 avril, il y avait huit cas et 38 quarantaines et la prison avait alors prévu 67 lits de quarantaine et quinze pour les détenus positifs. Deux tiers des détenus, pourtant déclarés prioritaires, ont refusé la vaccination lors d’une campagne début avril.

Source : lessentiel.lu

Continuer la lecture
Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

NOS PARTENAIRES

Publicité
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com