Connecte-toi avec nous

Santé

Santé / Covid-19 -Burkina : Des médicaments gratuitement disponibles pour des patients

Publié

sur

Le Ministère de la Santé porte à la connaissance de la population burkinabè en général et des patients souffrant du lupus en particulier, qu’il dispose actuellement d’un important stock d’hydroxychloroquine. Ces produits sont mis gratuitement à la disposition de ceux qui en ont besoin pour leur traitement. Toutefois, l’accès à ce produit est conditionné par la présentation d’une ordonnance médicale valable. Les patients remplissant ces conditions peuvent désormais s’en approvisionner dans les pharmacies des Centres hospitaliers universitaires YALGADO OUEDRAOGO à Ouagadougou et SOUROU SANON à Bobo-Dioulasso.

Dans les autres régions, le produit est disponible dans les Centres hospitaliers régionaux.

Par ailleurs, le Ministère de la santé voudrait saisir l’occasion pour attirer l’attention de tous sur les risques encourus par ceux qui s’adonnent à l’automédication à base de l’hydroxychloroquine.

En rappel, un citoyen avait dans une lettre ouverte attirer l’attention du ministre de la Santé sur le manque du médicament dans les centres de soins et les officines du pays. «Les personnes souffrant du lupus et d’autres formes de maladies auto-immununes ont comme traitement de base et à vie, l’hydroxychloroquine… Le gouvernement burkinabè a réquisitionné ce médicament qui était pourtant très accessible dans nos pharmacies et à un coût moyen bas pour l’engager exclusivement dans le traitement des cas de COVID dans notre pays en dépourvant complètement nous qui l’utilisons avant la COVID et qui l’utiliserons encore après la COVID… Nous avons essayé de reprendre notre parcours précédent malgré nous en allant à la pharmacie de l’Hôpital avec nos ordonnances accréditées : le médicament y est inaccessible. Tout aurait été réquisitionné pour le traitement de la COVID dans notre pays. C’est la panique. Les plus privilégiés d’entre nous tentent difficilement de se procurer le médicament dans les pays voisins (s’il y’en a) à des prix faramineux. Monsieur le Ministre, que la COVID-19, ne soit pas une excuse pour laisser d’autres personnes malades dans la douleur et le mal-être : On ne doit pas traiter un mal en laissant gangréner un autre. N’est-ce pas ? Vous êtes médecin », avait-il ainsi interpellé Charlemagne Ouédraogo.

Source : aouaga

Publicité

NOS PARTENAIRES

Publicité
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com