Connecte-toi avec nous

Examens et Concours

Côte d’Ivoire / 91% de taux de réussite au BEPC pour les filles du lycée de jeunes filles de Youpougon

Publié

sur

« Elles arrivent au sommet par des chemins tortueux et étroits. Je suis plus que fière » a laissé entendre Dr Linda Bouboutou Kaboré à propos de ses filleules du Lycée de jeunes filles de Yopougon. Elles réalisent 91.17% de taux de réussite au BEPC session 2021.

Les résultats du BEPC ont été rendus publics le mardi 6 juillet 2021. Sur plus de 500.000 candidats, seulement 101 820 ont été déclarés admis soit 41,28%. Les filles du Lycée de jeunes filles de Yopougon, qui étaient pour certaines, concernées par cet examen, n’ont pas déçu. L’établissement scolaire réalise 91.17% de réussite.« Nous ne sommes pas satisfaits à 100% puisque nous n’avons pas pu atteindre l’objectif 1er qui est de toucher la barre des 100%, mais nous tendons vers et cela est bon à prendre. Je suis une perfectionniste, mais je pense que c’est positif. Ce résultat est à mettre à l’actif d’abord des élèves qui le méritent, mais aussi c’est le fruit du travail de toute une équipe, à commencer par Mme le Proviseur Mme Golly Julienne Akanvou Ahou qui avec sa communication maîtrisée et son respect pour tous les personnels a su insuffler cette hargne de vaincre à tous. Mais il est important de préciser que le LMJF-Yop a toujours su être au-dessus de la  mêlée chaque fois » fait savoir Ferdinand Kadjané, inspecteur principal d’éducation au Lycée de jeunes filles de Yopougon.

Le Lycée de jeunes filles de Yopougon était au départ un établissement mixte avant que les responsables du système éducatif ivoirien décident d’en faire un établissement exclusivement féminin. Mais le nombre d’élèves affectées dans cet établissement dépasse largement le nombre de places. Conséquence, le lycée n’échappe pas à la double vacation.

« La pratique de la double vacation est pénible et impacte négativement la formation et donc les résultats. C’est en réalité, deux écoles sur le même site. Alors c’est donc toutes les combinaisons qu’il faille faire pour tout arrimer sur les rails du succès, chose qui n’est pas aisée », avoue Ferdinand Kadjané.

C’est donc dans ces conditions d’apprentissage difficile que les élèves ont atteint ce résultat. La marraine Linda Kaboré invite les bonnes volontés à la soutenir afin d’offrir de meilleures conditions d’étude à ces filles. « Comme on le dit, seul on va vite, mais ensemble on va plus loin, toute bonne volonté serait bienvenue pour m’aider dans ce projet « , a-t-elle souhaité.

 

Source : 7info.ci

Publicité

NOS PARTENAIRES

Publicité
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com